PARTAGER
Très fatalistes d’habitude et sereins face à l’adversité et les mauvais coups du sort, les pèlerins souhaitant se rendre cette année à la Mecque, ne cachent pas cette année leur déception et leur colère devant la flambée des coûts cette année, avec parallèlement une réduction des quotas accordés aux nationaux en raison de travaux dans les lieux saints et des mauvaises conditions de sécurité avec des drames qui se reproduisent quasiment à chaque saison avec des bilans très lourds.
Bien que tentés parfois par l’annulation pure et simple du rituel, le devoir sacré pousse les réticents à se résoudre au départ, avec le sentiment d’être une victime consentante de ce qu’il considère comme un diktat auquel il ne peuvent échapper.
La grogne est due cette année au coût des frais de voyage qui ont atteint cette la somme des 45.000 dhs au bas mot pour la formule la moins chère sans confort assuré avec des rajouts à prévoir à n’importe quelle occasion durant le pèlerinage. La facture devient autrement plus salée pour les fidèles voyageant en couple qui devront débourser plus du double, une vraie coupe dans le budget de familles aux revenus moyens qui composent la majorité des pèlerins.
Le plus incompréhensible est qu’aucune raison ne leur a été avancée pour justifier cette hausse importante et décourageante pour ceux qui rêvent d’accomplir ce voyage, au moins une fois dans leur vie.

Commentaires