Les personnalités marocaines en baisse « du 25 au 28 février 2015″

Les personnalités marocaines en baisse « du 25 au 28 février 2015″

348
0
PARTAGER

USTAPHA RAMID: Le ministre de la justice a permis à l’ancien
directeur des aéroports de sortir de prison pour aller assister aux
obsèques de sa mère, aussitôt,, des voix se sont élevées pour
critiquer ce type de privilèges accordés aux et pas aux autres. Un
autre prisonnier, l’ancien ministre Khalid Alioua, n’a pas regagné sa cellule depuis deux ans après avoir bénéficié d’une mesure similaire.

DRISS DAHAK: Le secrétaire général du gouvernement qui a donné jusqu’à la fin de ce mois, dernier délai,  aux ministres pour faire leur déclaration de patrimoine, semble croire seul l’efficacité de cette démarche et sa crédibilité. Il est évident que cette déclaration obligatoire est rarement fidèle à la réalité du patrimoine des concernés.

RABIE KHLIE: Le patron de l’office des chemins de fer ne tiendra pas ses engagements pour que le TGV Tanger-Casablanca soit opérationnel en 2016 comme initialement prévu. Il  y aura en fait un retard de eux ans dans le planning à cause de différents imprévus comme celui de la disponibilité du foncier pour le tracé de la voie dédié à cette ligne.

MEHDI QOTBI: Le président de la Fondation Nationale des Musées ne pourra pas non plus tenir tous ses engagements pour réaliser les ambitions prévues. Un manque de ressources financières se fait déjà ressentir ce qui a poussé le président de la fondation à frapper à la porte de plusieurs établissements privés pour l’accompagner.

Commentaires