Les personnalités marocaines en baisse « du 28 au 31 mars 2015″

Les personnalités marocaines en baisse « du 28 au 31 mars 2015″

658
0
PARTAGER

ABDELILAH BENKIRANE: Les rumeurs vont bon train concernant un geste
froid du roi à son départ du Maroc pour sa visite en Afrique au moment
où le premier ministre semblait vouloir engager une discussion avec
lui. Le souverain voulait ne pas faire attendre, semble-t-il les
autres personnes venues le saluer, mais la rumeur insiste sur une
fâcherie.

LAHCEN DAOUDI: Le ministre de l’enseignement supérieur est à l’origine
des affrontements très violents qui se sont produits dans l’enceinte
de l’université de Marrakech entre forces de l’ordre et étudiants en
colère contre le retard pris dans l’encaissement de leurs bourses qui
n’a pas été effectué malgré plusieurs mises en garde. Le ministre n’a
pas écouté leurs doléances à temps pour éviter le pire.

ABDELADIM EL GUERROUJ: Depuis qu’il a été renvoyé du gouvernement, le
ministre délégué à la formation professionnelle a coupé son téléphone
et s’est réfugié auprès des adeptes d’une confrérie religieuse dont il
est membre. Il a refusé de revenir au sein de son ancien ministère
pour procéder à la passation de pouvoirs créant un grand malaise.

NABYL AYOUCH: Le réalisateur choqué et abattu, s’est dit atterré de la
manière dont l’autorité de tutelle, le ministère de la communication,
a décidé l’interdiction de son dernier film « Much loved » qui a défrayé
a chronique. Le cinéaste dont le film n’est pas passé par une
commission de censure paye cher d’avoir osé aborder avec trop de
réalisme le sujet tabou de la prostitution et du tourisme sexuel.

Commentaires