Les personnalités marocaines en baisse « du 30 avril au 2 mai 2015″

Les personnalités marocaines en baisse « du 30 avril au 2 mai 2015″

669
0
PARTAGER

ABDELILAH BENKIRANE: C’est un chef de gouvernement sans retenue et
sans classe qui fait encore le buzz après son accrochage au parlement
avec l’opposition au cours d’une séance houleuse retransmise en direct
à la télévision et dont tous les citoyens ont assisté. Des images qui
les ont choqués et justifié encore plus leur dégoùt de la politique.

HABIB CHOUBANI: Désormais habitué aux scandales et après son affaire
de sentiments avec sa collègue du même parti, le ministre chargé des
affaires avec le parlement et la société civile est au centre d’une
affaire de favoritisme après qu’il ait privilégié des entreprises
appartenant à des membres de son parti pour organiser un événement
national.

FOUAD EL OMARY: Le maire de Tanger issu du PAM, le Parti Authenticité
et Modernité dont son frère Ilias est le numéro 2, a reconnu
publiquement que le cumul de ses fonctions de maire et de député était
incompatible et que cela eu des effets négatifs sur son rendement. Un
peu tardif comme aveu alors que le concerné a consommé son mandat.

SALAH TAMEK: Le délégué à l’administration pénitentiaire traverse une
mauvaise passe après la diffusion d’images de prisonniers qui ont
cousu leurs lèvres et leurs yeux pour protester contre les mauvais
traitements que leurs font subir les surveillants de la prison Oukacha
de Casablanca. Une mauvaise image pour l’homme venu améliorer celle
des prisons du pays.

Commentaires