Les personnalités marocaines en baisse du 5 au 7 avril 2015

Les personnalités marocaines en baisse du 5 au 7 avril 2015

694
0
PARTAGER

SOUMIA BENKHALDOUNE: Alors que l’on avait fini par oublier la ministre
déléguée à l’éducation nationale en raison d’une absence totale sur la
scène gouvernementale, elle a fini par se faire rappeler au bon
souvenir de ses détracteurs en occupant une partie des journaux par
l’annonce de son divorce, chose qui n’a pas été appréciée par le 1er
ministre.

MOHAMMED MOUBDIE: Le ministre de la Fonction Publique fait tout ce
qu’il peut pour mobiliser ses soutiens au sein de sa formation du
Mouvement Populaire et a recours à différents chantages pour que l’on
lui attribue le poste de ministre de la jeunesse et des sports laissé
vacant après le départ forcé de son collègue Ouzzine issu du même
parti.

DRISS LACHGAR : Le patron de l’USFP, a désagréablement surpris ses
partenaires de l’opposition en organisant une conférence de presse
sans les inviter à y participer d’autant plus qu’il a pris
l’initiative de divulguer le contenu du mémorandum commun remis au
cabinet royal pour dénoncer les méthodes et le discours de leur rival
Benkirane.

SARIM FASSI FIHRI: Le patron du Centre Cinématographique Marocain est
très critiqué par les organisateurs de festivals de cinéma au Maroc
pour continuer, comme son controversé prédécesseur , à accorder la
part du lion à celui de Marrakech qui absorbe près des deux tiers des
montants alloués annuellement aux événements cinématographiques que
connait le pays.

Commentaires