PARTAGER

Le patron de la police, Abdelatif Hammouch poursuit jour après jour sa politique de promotion et de protection de ses effectifs de plus en plus exposés à une criminalité omniprésente à plusieurs niveaux.

Après une circulaire leur permettant d’avoir recours, sous conditions allégées, à leurs armes quand leur vie est en en danger, une seconde mesure vient d’être prise pour les protéger de la cybercriminalité sous toutes ses formes, dont certains éléments ont déjà fait les frais.  Désormais, interdiction formelle est faite à tous les policiers d’afficher leurs photos sur les réseaux sociaux, ainsi que leurs noms de famille. Ils pourront toutefois utiliser des pseudonymes en s’abstenant de donner des informations personnelles, des indications sur la nature de leur travail en cours ainsi que leurs adresses et leurs lieux de fréquentation.

Tout indice qui pourrait les identifier, les localiser seuls ou avec leurs proches ou indiquer leurs habitudes quotidiennes est également à proscrire de leurs utilisation du net. Il faut comprendre qu’avec autant d’interdictions et de restrictions, le but recherché est non seulement de protéger les policiers des diverses formes de chantage auxquelles ils pourraient être exposés mais également d’éventuelles agressions par des délinquants ou carrément d’être visés par des actes terroristes.

Commentaires