PARTAGER

Bien que le PAM se classe à la première place des élections communales
du 4 septembre 2015 talonné par la parti de l’Istiqlal, second, les
islamistes du PJD sont les véritables grands vainqueurs de ce scrutin
incertain jusqu’au bout.Le parti du premier ministre Abdelilah
Benkirane qui a beaucoup contribué à cette victoire, est parvenu grâce
à sa redoutable machine électorale, à remporter la majorité des sièges
dans toutes le grandes villes en pratiquant un maillage du corps
électoral et une présence imposante jusqu’à la sortie des bureaux de
vote pour s’assurer que les électeurs ont voté en sa faveur. C’est
cette présence sur le terrain et cette permanence dans la mobilisation
qui peuvent expliquer ce succès.

Bien qu’il ait atteint les 53.67%, le taux de participation reste
relativement en deçà des espérances surtout après l’appel insistant du
roi Mohammed VI aux citoyens pour aller voter en masse. Ce taux très
moyen a sans nul doute favorisé la victoire des islamistes qui se
voient ainsi offrir un chèque en blanc pour poursuivre leurs
politiques des réformes.

Enfin, il faut croire que l’usure et les scissions au sein de partis
plus anciens ont permis au PJD de faire le plein de voix.

Par Jalil Nouri

Commentaires