Maison A la une LES PROPRIÉTAIRES DES EAUX « SIDI ALI » S’EXCUSENT

LES PROPRIÉTAIRES DES EAUX « SIDI ALI » S’EXCUSENT

2019
0
PARTAGER

La riche famille Bensalah, à la tête du grand groupe Holmarcom dont son fleuron, l’eau minérale Sidi Ali, a senti le vent de la révolte contre ses produits passer et a décidé de sortir de son silence après la campagne de boycott populaire qui a visé son produit-phare. Dans un long communiqué marqué par la franchise et contrairement aux autres marques visées, Afriquia et Centrale Laitière, les propriétaires de la société des eaux minérales Oulmes disent avoir longuement réfléchi avant de s’exprimer sur les difficultés vécues par leur entreprise. Il est vrai que c’est la première fois que ce secteur est pris pour cible et qu’il vit une crise d’une telle ampleur laissant beaucoup de cicatrices. L’aveu est clair, les prix de l’eau sont effectivement chers, selon eux, mais il faut nuancer car ce sont les taxes qui sont à l’origine des prix élevés, qui , précisent-ils, n’ont pas été revus à la hausse depuis 2010. Leur souhait est de voir les pouvoirs publics faire passer la TVA de 20 à 7%, comme ils l’ont appliqué à d’autres produits. Pour le reste et dans un exercice difficile de transparence, la famille Bensalah avec à sa tête , la patronne des patrons, Myriam, révèle tous ses chiffres, y compris ses bénéfices tirés de la production des eaux minérales. Visiblement, la campagne de boycott a fait mal et cette communication de crise ne fait que commencer au moment où le boycott continue de sévir.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires