LES RADIOS PRIVÉES FONT DU SUR PLACE

LES RADIOS PRIVÉES FONT DU SUR PLACE

743
0
PARTAGER

Les résultats de la treizième vague d’étude d’audience de la radio
correspondant à la période avril-juin 2015 confirment qu’ils se
suivent et se ressemblent.et une stagnation indiquant que les jeux
sont faits et que le partage des auditeurs restera en l’état.
Trois tendances semblent se dessiner nettement et déjà esquissées
lors des vagues précédentes.

La première reste incontestablement la domination sans partage de la
radio d’état coranique qui maintient sa position de leader incontesté.

Le deuxième constat à retenir est le maintien confortable de la
station MFM en seconde position et qui, sans trop forcer en matière
de renouvellement de programmes est bien partie pour consolider son
rang de première station privée.

Enfin troisième enseignement, l’enlisement de Médi 1 qui, bien que deuxième,
n’en finit pas de perdre des auditeurs et d’être distancée pour se situer à 7,81.
La station tangéroise est la grande perdante depuis l’arrivée des radios
privées après avoir joui d’un monopole de 1980 à 2006 et d’en avoir
largement profité en termes de recettes publicitaires.

Il faut souligner la régularité de la montée en puissance de HitRadio,
la seule radio musicale destinée aux jeunes qui a enregistré encore une
fois une ascension et une percée notables et qui confirment la justesse
du choix de son concept.

Mais l’élément le plus consternant de ces études d’audience reste le
cas de la radio « Atlantic » qui n’arrive pas à sortir la tête de l’eau
malgré ses moyens pour ne pas quitter le bas du classement après
n’avoir jamais trouvé sa niche d’auditeurs.

Commentaires