Les réformes constitutionnelles doivent être accompagnées par d’autres réformes (Rencontre)

Les réformes constitutionnelles doivent être accompagnées par d’autres réformes (Rencontre)

171
0
PARTAGER

Lors de cette rencontre, organisée à l’initiative du Parti de la justice et du développement (PJD) et l’Union constitutionnelle (UC), le membre du Secrétariat général du PJD, Mustapha R’mid, a souligné la nécessité d’accompagner ces réformes par d’autres et d’adopter une constitution démocratique prenant en compte les propositions de tous les acteurs politiques.

Dans ce contexte, M. R’mid a évoqué les propositions du PJD concernant la révision constitutionnelle, qui comprend plusieurs points, notamment le renforcement des rôles du gouvernement et du parlement.

Pour sa part, Lhabib Dekkak, membre du bureau politique de l’UC, a relevé que cette réforme vient couronner le processus de grandes réformes engagées au Maroc au niveau des institutions, des droits de l’Homme et du développement, citant, dans ce cadre, la pluralité partisane, la mise en oeuvre des recommandations de l’Instance équité et réconciliation et l’initiative nationale pour le développement humain.

Par ailleurs, M. Dekkak a souligné que cette réforme inaugure une nouvelle étape décisive de l’histoire moderne du Royaume après le lancement d’un débat politique à laquelle prennent part toutes les composantes de la société marocaine, mettant l’accent sur les principales propositions de l’UC au sujet de la révision prévue, comprenant entres autres, les orientations et les principes politiques, l’institution royale, le gouvernement et le parlement.

Le membre du bureau politique du parti de l’Union sociale des forces populaires (USFP), Hassan Tarik, a, quant à lui, réitéré l’engagement de son parti à la réforme constitutionnelle, affirmant que le discours du 9 mars à pleinement répondu aux revendications démocratiques du peuple marocain.

Cette réforme constitutionnelle doit impérativement être accompagnée par une réforme politique afin d’assoir les fondements d’un Maroc nouveau, a poursuivi M. Tarik.

S’agissant des propositions de l’USFP, M. Tarik a tenu à souligner qu’elles viennent confirmer la nécessité de séparer les pouvoirs, consacrer le principe de la responsabilité et renforce les pouvoirs exécutif et législatif.

La Commission consultative de révision de la Constitution avait entamé le 28 mars dernier des séances d’écoute pour recueillir les propositions et les conceptions des partis politiques et des centrales syndicales, conformément aux Hautes directives de SM le Roi.

Autres séances d’écoute seront consacrées aux organisations des jeunes et aux acteurs associatifs et scientifiques qualifiés.

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires