Les réformes opérées par la nouvelle Moudouwana expliquées au lectorat Espagnol

Les réformes opérées par la nouvelle Moudouwana expliquées au lectorat Espagnol

323
0
PARTAGER

Paru récemment aux éditions Espagnoles  » Rustica « , spécialisées dans les ouvrages juridiques, « El derecho de Familla Marroqui » propose au lectorat Hispanophone  » une vision complète des réformes opérées par la nouvelle Moudouwana Marocaine, en procédant à une analyse de ses fondements les plus significatifs à partir du Droit Espagnol et les principes le formant « .

L’ouvrage en question se propose de  » réfléchir également sur la genèse et l’application de ses réformes dans une société structurée sur la base de principes traditionnels islamiques et qui regarde vers le futur avec un esprit ouvert au changement « , selon ses auteurs qui relèvent l’importance de cette contribution académique pour les opérateurs juridiques en Espagne souvent confrontés à trouver des solutions à des litiges familiaux dont les protagonistes sont des immigrés Marocains résidant en Espagne.

Selon les professeurs Maria Dolores Cervilla et Isabel Zurita, l’entrée en vigueur en 2004 de la nouvelle Moudouwana a constitué  » un pas en avant dans la réglementation des relations au sein de la famille dans une perspective plus en accord avec les principes d’égalité et de liberté associés aux sociétés démocratiques « , ajoutant que les réformes introduites par le code de la famille Marocaine ont suscité un vif intérêt aussi bien à l’intérieur du Maroc comme à l’étranger, en étant soumises à des analyses du point de vue politique, sociologique et juridique.

L’ouvrage, qui se décline en 200 pages, a fait l’objet d’une présentation, lundi dernier à l’Université de Cadiz, en présence notamment de ses auteurs et de Mme Amina Messaoudi, professeur de Droit Constitutionnel à l’Université Mohammed V de Rabat et Vice-Présidente du Centre d’Etudes et de Recherches en Sciences Sociales. (CERSS).

A cette occasion, la spécialiste Marocaine en Droit Constitutionnel a salué  » l’effort de traduction  » du code de la famille Marocaine exercé par les deux auteurs Espagnoles, ainsi que leur sens de rigueur à l’heure d’analyser les réformes apportées par le nouveau texte juridique.

Mme Messaoudi a tenu également à apporter sa contribution en enrichissant la présentation de cet ouvrage de quelques remarques sur l’appréciation de ces réformes du point de vue de la femme Marocaine.

Quant aux deux auteurs Espagnoles, elles ont insisté, dans leur intervention, qu’elles ne voulaient pas  » expliquer un texte juridique sans tenir en compte la société Marocaine et sa réalité « . Elles ont également affirmé, lors de cette présentation organisée dans le cadre d’un projet initié par l’Université de Cadiz  » le temps des Droits « , que  » leur principale hantise lors de l’écriture de cet ouvrage était de ne pouvoir se départir du prisme occidental à l’heure d’analyser  » le nouveau code de la famille Marocaine.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires