PARTAGER
Les premier signes de divergences au sein de la future majorité gouvernementale sont déjà sur la table alors que le chef du gouvernement désigné, Saad Eddine El Othmani, a déjà fait savoir que la liste des ministres ne sera dévoilé ce mardi et qu’il faudra attendre au moins 10 jours pour voir son équipe reçue en audience par le roi Mohammed VI.
Il était prévu que cette audience ait lieu ce mardi , il n’en sera rien donc, et les négociations ne sont prête d’aboutir sur le nombre de ministres que comprendra cette équipe et une distribution des portefeuilles acceptée de tous, les ministères de souveraineté au nombre de 3 ou 4 selon les cas étant laissés à l’appréciation du souverain, comme le veut la tradition.
De ses négociations très serrées pour assouvir les appétits de chaque formation, Saad Eddine El Othmani, apprendra à mieux connaître ses futurs partenaires dans un gouvernement non homogène, qui semblent pas prêts à jouer la même partition.
un exemple parmi d’autres, El Othmani qui souhaite réduire les dépenses de son gouvernement voudrait le limiter à 30 postes alors que les partis, soucieux plutôt de placer leurs cadres et dirigeants ne sont pas prêts à se contenter de ce minimum. Reste également le programme improvisé du gouvernement qui ne fait pas l’unanimité au niveau des priorités.

Commentaires