Maison A la une LES REJETS DES PRISONS POLLUENT L’EAU POTABLE DE RABAT

LES REJETS DES PRISONS POLLUENT L’EAU POTABLE DE RABAT

1389
0
PARTAGER

Encore un coup dur pour les responsables du ministère de l’eau et de l’office national de l’eau potable et de l’électricité.

La population de la ville de Rabat et sa voisine de Salé est inquiète sur la qualité de l’eau qui lui est proposée à la consommation et s’apprête à la boycotter tant que toute  la lumière n’a pas été faite sur une affaire retentissante de pollution des eaux du lac du barrage Mohammed Ben Abdellah donnant sur le fleuve du Bou Regreg et qui dessert toute cette région. Une information très sérieuse et crédible fait état, depuis quelques jours, de l’infiltration permanente et à forte densité des eaux usées des deux nouvelles prisons d’Al Arjat, situées dans la périphérie de Rabat et Salé.

Aussitôt l’information publiée dans la presse, les habitants des deux villes, se sont ruées vers les bouteilles d’eaux minérales et celles plus accessibles de celles dites ‘de table » jusqu’à plus d’éclaircissements de la part des parties concernées. Si aucune alerte n’a été donnée ni d’interdiction de la consommation de ses eaux n’a été décrétée par les autorités pour l’instant, il n’en demeure pas moins que ce scandale a créé un vent de panique étayé par des témoignages.

Le problème a fini par atterrir en urgence au parlement dont la commission concernée a convoqué la ministre de tutelle, Afailal, pour les prochains jours.

Les deux prisons à l’origine des rejets d’eaux usées font partie des établissements de dernière génération récemment construits. En voilà l’un des résultats!

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires