Les relations entre le Maroc et le Canada ont de tout temps...

Les relations entre le Maroc et le Canada ont de tout temps été empreintes d’amitié et de respect mutuel (Mme Chekrouni)

223
0
PARTAGER

« Contribuent à ce rapprochement entre les deux pays leur appartenance commune à la Francophonie et la présence au Canada d’une communauté marocaine de presque 100.000 personnes, de même que les quelques 3000 étudiants marocains qui y poursuivent leurs études », a confié à la MAP la diplomate.

Elle a dans ce sens rappelé les différentes visites effectuées de part et d’autre par des responsables marocains et canadiens pour renforcer davantage ces relations de coopération.

Renforcer les relations économiques, consolider les acquis de l’Accord aérien tout en prospectant de nouvelles pistes de coopération et mobiliser la communauté marocaine dans la marche économique et sociale du Maroc ont été au menu des programmes de ces visites, a expliqué Mme Chekrouni.

S’agissant de l’assistance au développement, elle fait observer qu’ en dépit d’un recentrage de son aide publique au développement en Afrique pour la concentrer vers des pays à faible revenu, le Canada compte maintenir une présence modeste dans des pays émergents avec lesquels il entretient des relations qui s’éloigneraient de plus en plus de l’aide au développement, citant à ce propos l’exemple du Maroc.

Le renouvellement en avril dernier du groupe interparlementaire Canada-Maroc témoigne de la volonté de maintenir une coopération régulière au niveau des Parlements des deux pays, a-t-elle ajouté.

Le Maroc est le plus ancien partenaire de services aériens du Canada en Afrique, a-t-elle dit, ajoutant que l’accord élargi de transport aérien entre le Royaume et le Canada permet aux transporteurs aériens des deux pays d’offrir des services aériens réguliers vers plus de destinations sur l’autre territoire.

« Grâce à cet accord, les transporteurs aériens pourront ajuster plus facilement leurs tarifs afin de satisfaire aux conditions actuelles du marché (…) et avoir recours aux vols d’autres compagnies pour offrir des services aériens en partage de codes « , a souligné Mme Chekrouni.

S’agissant des franchises canadiennes, elle a indiqué qu’elles ont connu une nouvelle dynamique en 2010 avec l’installation en cours de trois nouvelles enseignes qui s’ajoutent aux huit déjà implantées.
Revenant sur les Marocains résidant au Canada, la diplomate a souligné que cette communauté est « une véritable chaine humaine entre les deux pays en agissant en acteurs précieux et incontournable dans le cadre de la coopération Nord-Sud ».

Mme Chekrouni s’est déclarée convaincue que  » le Canada et le Maroc gagneraient à investir collectivement dans ce pont humain entre deux pays en vue de donner aux relations maroco-canadiennes une profondeur humaine qui consolide les relations politique et économique excellente qui les unissent ».

Environ 110.000 Marocains se sont installés progressivement au Canada depuis la fin des années 60 et la majorité réside dans la province du Québec et particulièrement à Montréal.

Le nombre croissant des Marocains au Canada est attribuable au choix de la destination canadienne en tant que pays d’accueil offrant des opportunités et des perspectives nouvelles, mais aussi aux « quotas  » annuels d’immigration octroyés par le gouvernement canadien au Royaume permettant à quelques 3.500 nouveaux migrants marocains de venir s’installer chaque année dans ce pays.

Elle a ajouté que la communauté marocaine résidant au Canada est la résultante d’un flux d’immigration de qualité et de haut niveau intellectuel, relevant qu’il s’agit d’une communauté modèle d’une immigration choisie, bien intégrée et jouissant de l’estime et de l’appréciation de la société d’accueil.

Après avoir insisté sur la nécessité de renforcer davantage les relations entre le Maroc et le Canada, la diplomate a mis l’accent sur les chantiers lancés au Maroc, tout en mettant en avant les immenses capacités de modernisation du Royaume ainsi que les réformes structurelles de grande envergure entreprises, instaurant un espace propice à l’investissement étranger.

Le Canada et le Maroc entretiennent des relations diplomatiques depuis 1962, rappelle-t-on.

Commentaires