Les relations maroco-indiennes, des perspectives de coopération prometteuses

Les relations maroco-indiennes, des perspectives de coopération prometteuses

154
0
PARTAGER

Par Noureddine Bouchikhi

La 4ème session de la Commission économique mixte maroco-indienne, dont les travaux s’ouvrent demain jeudi à New Delhi, sous la co-présidence du ministre du Commerce extérieur, M. Abdellatif Maazouz et de son homologue indien, M. Anand Sharm, ne manquera pas d’insuffler une nouvelle dynamique aux relations maroco-indiennes auxquelles s’offrent d’importantes opportunités et de perspectives prometteuses. La commission va plancher sur l’évaluation des différents projets réalisés par les deux pays et prévoir des plans susceptibles de promouvoir et de diversifier cette coopération.

Les relations entre le Maroc et l’Inde, qui ont connu un saut qualitatif depuis la visite historique effectuée par SM le Roi Mohammed VI en février 2001 en Inde, ont été rehaussées par la signature de plusieurs accords de coopération dans les domaines politique, économique, commercial et culturel.

Bien que les échanges commerciaux entre les deux pays aient connu un léger recul l’année dernière (1,111 milliard dollars) par rapport à 2008-2009, l’Inde, dont l’économie est considérée parmi les fortes économies émergentes dans le monde en matière de croissance avec un taux dépassant 8 pc annuellement, est le troisième partenaire commercial du Maroc, après la France et l’Espagne, selon des statistiques de 2009.

Les exportations marocaines de l’Inde couvrent trois fois plus les importations de ce pays asiatique. La valeur de ces exportations a atteint à fin 2010 quelque 861,51 millions dollars au moment où celle des importations n’a pas dépassé 250,47 millions dollars.

Les exportations du Maroc sont composées notamment des phosphates et dérivés et des produits chimiques non organiques, alors que les importations de l’Inde incluent le fil coton, les équipements de transport et les engins agricoles, entre autres.

Ces indices reflètent le développement des échanges commerciaux entre les deux pays et qui ont augmenté ces 5 dernières années de 26 pc, selon des statistiques du ministère indien du commerce, puisque le volume des échanges commerciaux entre l’Inde et le Maroc est passé de 538,88 millions dollars en 2005 à 1 milliard 111 millions dollars l’année dernière.

Le Maroc est l’un des partenaires principaux de l’Inde, notamment en matière d’importation des phosphates, vu que l’Inde est le premier importateur mondial de phosphate et d’acide phosphorique, avec l’acquisition de près de 53 millions tonnes de produits d’engrais au cours de 2009/2010.

L’Office chérifien des phosphates (OCP) reste parmi les principaux partenaires de l’Inde, sachant qu’il a conclu, dans ce cadre, plusieurs accords de partenariat avec des groupements indiens aussi bien au Maroc qu’en Inde, dont la société maroco-indienne de production d’acide phosphorique (IMACID) qui a vu le jour en 1997.

Les exportations d’acide phosphorique du groupe OCP en Inde ont atteint plus d’un million de tonnes l’année dernière, ce qui représente plus de 50 pc des importations indiennes de cette matière.
La présence d’une délégation de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) aux travaux de la 4ème session de la Commission mixte économique, reflète le rôle central joué par le secteur privé dans le renforcement du partenariat, d’investissement et des canaux de communication entre les deux parties.

La délégation marocaine mettra en avant, lors du forum économique maroco-indien qui sera tenu en marge des travaux de la Commission mixte, les grandes réformes initiées par le Maroc et sa stabilité politique et macro-économique, les opportunités du Royaume qui en ont fait une destination de choix pour les investisseurs intéressés par sa position stratégique, son expérience et ses bons rapports avec les plus grands blocs économiques du monde, outre les accords de libre échange conclus notamment avec les Etats-Unis et l’Union européenne.

Le Maroc et l’Inde donnent un bel exemple de partenariat moderne basé sur l’intérêt commun dans un monde où la mondialisation économique régit les principales activités mondiales.

La création de la société IMACID à Jorf Lasfar, qui reflète la confiance réciproque, l’esprit de coopération et la complémentarité entre les deux pays, a contribué à encourager les entreprises indiennes à investir dans le Royaume, dont l’une d’elles a fait part récemment de sa détermination à investir 628 millions dollars dans le secteur des phosphates, en partenariat avec l’OCP.

La tenue de la 4ème session de la Commission mixte économique maroco-indienne constitue une véritable occasion pour la consolidation de ces acquis et l’ouverture de nouvelles perspectives pour intensifier et diversifier la coopération bilatérale.

Le Maroc et l’Inde sont appelés à améliorer le cadre juridique de leur coopération en vue de conjuguer les efforts pour la mise en oeuvre des différentes conventions et leur élaboration de manière à ce qu’elles répondent aux exigences du développement dans les deux pays.

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires