les représentants du culte musulman en France décident de boycotter le dîner...

les représentants du culte musulman en France décident de boycotter le dîner annuel du CRIF

555
0
PARTAGER

“Toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans », cette déclaration lundi matin de Roger Cukierman, président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, a suscité la colère des représentants du culte musulman en France qui ont décidé d’annuler leur participation au dîner annuel du CRIF.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) et l’Union des Mosquées de France ont annoncé qu’ils boycottent le dîner annuel du CRIF, prévu ce lundi soir.

« Considérer que – toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans – et son approbation de l’expression – islamo-fascisme – sont des déclarations irresponsables et inadmissibles », a indiqué dans un communiqué le Bureau exécutif du CFCM, qui juge « inopportun de participer au dîner du Crif ce soir ».

L’Union des Mosquées de France(UMF) est « profondément choquée par ces déclarations qui stigmatisent les musulmans de France », a fait également savoir l’UMF dans un communiqué.

Dans une interview à Europe 1, Roger Cukierman avait affirmé que « le FN est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui aujourd’hui ne commet pas de violences ». « Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans, », avait-il ajouté.

Roger Cukierman a également estimé que le terme d’islamo-fascisme lancé la semaine dernière par le Premier ministre Manuel Valls, « correspond assez bien à la réalité ».

« Qui parmi les Français aurait accepté l’utilisation des expressions « Franco-fascisme » ou « Franco-nazisme » pour désigner les Français qui ont collaboré, au nom d’une certaine idée de la France et de ses valeurs, avec le fascisme et le nazisme ? », s’est interrogée l’UMF, avant d’ajouter que « L’association du mot « France » au fascisme et au nazisme, de la sorte, serait une offense insupportable et inacceptable à l’encontre de la France et des Français ».

« Compte tenu de ce contexte déplorable, le président de l’Union des Mosquées de France et président d’honneur du CFCM ne participera pas au diner du CRIF de ce 23 février 2015″, a souligné l’UMF.

Le député PS Alexis Bachelay a pour sa part appelé le président François Hollande à ne pas se rendre au dîner du CRIF qui accuse Roger Cukierman d' »ethniciser » les violences antisémites, en faisant un lien avec la religion musulmane.

« Il attribue à travers une religion des faits criminels et il fait un lien. Il ethnicise. Vous vous rendez compte? », a déploré le député PS sur LCI.

Pour le député socialiste, les propos de Roger Cukierman appellent une réponse ferme et unanime de la classe politique. Les élus doivent « boycotter » le dîner du CRIF ».

Pour le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Roger Cukierman est « récidiviste en la matière, s’illustrant régulièrement par ses prises de position islamophobes », rappelant qu’en en novembre dernier, il expliquait au Figaro que « les musulmans » représentent un « groupe qui pose problème » en France et qu’en 2002, il affirmait à un journal israélien que « le succès de Le Pen est un avertissement aux musulmans de France, leur indiquant de se tenir tranquilles ».

« En ce sens les propos de Roger Cukiermansont inacceptables et s’inscrivent dans la lignée de ceux tenus par les islamophobes notoires que sont Eric Zemmour, Michel Houellebecq, Philippe Tesson ou encore Caroline Fourest », a indqiué le CCIF.

Commentaires