LES RÉSIDENTS ETRANGERS ABSENTS DES ELECTIONS

LES RÉSIDENTS ETRANGERS ABSENTS DES ELECTIONS

802
0
PARTAGER

Contrairement à la promesse qui leur avait été faite de manière
officielle de participer aux élections communales qui les intéressent
au même titre que les marocains, les étrangers vivant au Maroc de
façon régulière ne participent pas au scrutin de vendredi auquel leurs
voix et leur implication aurait pu enrichir le débat et les programmes
des partis. Encore une occasion de ratée de profiter de l’intérêt de
cette composante de la société qui doit avoir son mot à dire dans la
gestion de leur commune et tout ce qui touche à leur cadre de vie et
leur environnement immédiat tant ils sont intégrés.

Payant différentes taxes locales, ne sont-ils pas concernés et
doivent-ils être écartés des centres de décision qui déterminent leurs
conditions de vie quotidiennes alors qu’ils pourraient contribuer, par
leurs idées, à un meilleur cadre de vie. Le Maroc a mal géré ce
dossier sur lequel il aurait pu capitaliser après avoir marqué des
points au niveau de son image en régularisant la situation de milliers
de migrants en situation irrégulière et auxquels des droits sont
reconnus désormais. Même si la comparaison n’est pas évidente, le
royaume aurait pu rejoindre le club des nations qui ont poussé le
courage politique jusqu’à accorder le droit de vote aux élections
communales aux ressortissants étrangers vivant sur leur sol et devenir
ainsi un exemple en Afrique comme il l’a été pour son geste envers les
migrant subsahariens qui font désormais partie de notre paysage, mais
qui ne pourront pas voter ce vendredi.

Commentaires