Les résultats du dialogue social demeurent en-deçà des revendications de la classe...

Les résultats du dialogue social demeurent en-deçà des revendications de la classe ouvrière (UMT)

162
0
PARTAGER

Intervenant lors d’un meeting, organisé devant le siège de l’UMT à Rabat, à l’occasion de la célébration du 1-er mai, sous le thème  » la classe ouvrière à l’avant-garde du combat pour la démocratie et la justice sociale », la secrétaire générale de l’union, Mme Khadija Ghamiri, a affirmé que les résultats du dialogue social ne répondent pas aux revendications relatives à l’augmentation des salaires de l’ensemble des travailleurs et la garantie de la généralisation du SMIG à tous les secteurs.

Dans son mémorandum sur les réformes constitutionnelles adressé à la commission consultative de révision constitutionnelle, l’UMT a affirmé la nécessité de consacrer une Constitution garantissant une vie digne à la classe laborieuse et à l’ensemble des citoyens, a-t-elle rappelé.

Le mémorandum, a-t-elle ajouté, met l’accent sur la séparation des pouvoirs, la constitutionnalisation de l’indépendance de la justice et de la langue amazighe, la création d’un conseil supérieur de l’information, la garantie des droits de la classe laborieuse notamment les droits syndicaux, économiques et sociaux.

De son côté, M. Idrissi Abderrazzak a, dans une allocution au nom du Secrétariat national de l’UMT, mis l’accent sur la flambée des prix qui affecte profondément la classe laborieuse dont le pouvoir d’achat se trouve détérioré en l’absence d’une politique équilibrée et équitable des salaires fondée sur l’échelle mobile des prix et des salaires.

Il a ajouté que la célébration du 1-er mai est marquée par la violation par les employés des droits et des libertés syndicaux et l’atteinte au droit de grève.

Pour sa part, un représentant du mouvement du 20 février, a appelé les organisations syndicales à adhérer aux revendications de ce mouvement.

Dans un communiqué publié à l’occasion du 1e-r mai, l’UMT appelle à l’adoption d’une Constitution démocratique garantissant la dignité, la justice sociale, les droits de l’Homme et à leur tête les libertés syndicales.

La nouvelle Constitution doit garantir les droits économiques et sociaux de la classe ouvrière et l’égalité pratique entre les deux sexes dans tous les domaines, précise le communiqué.

L’UMT plaide en faveur de la gratuité de l’enseignement, de la santé, l’amélioration des prestations sociales et l’accès aux services publics.

L’Union exprime, en outre, son attachement à ses droits et sa détermination à lutter pour concrétiser ses revendications légitimes contenues dans le mémorandum adressé au Premier ministre, notamment celles relatives à l’amélioration du revenu de tous les salariés (employés, fonctionnaires et ouvriers), l’élévation du SMIG à 3.500 DH et sa généralisation à tous les secteurs, l’élargissement et l’amélioration de la protection sociale des salariés, retraités et toutes les catégories sociales.

Le communiqué appelle à répondre aux revendications de la jeunesse et à leur tête le droit à un travail stable, la création d’une indemnité de recherche du premier emploi (IRPE), une couverture médicale destinée au étudiants et aux demandeurs d’emploi afin d’intégrer les jeunes dans le milieu professionnel.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires