PARTAGER

Le match de football entre la Palestine et l’Arabie saoudite, prévu le 13 octobre dans le cadre des qualifications du Mondial 2018, a été reporté à une date ultérieure dans l’attente d’une décision sur le lieu de la rencontre, a annoncé mercredi la Fédération internationale (Fifa).

Une réunion s’est tenue mardi au siège de la Fifa à Zurich entre le président de la Fédération de Palestine Jibril Rajoub et son homologue d’Arabie saoudite Ahmed Eid Al Harbi, sous l’égide du président de la Fifa Joseph Blatter. »Il a été décidé de reporter le match jusqu’à la conclusion du processus en cours », a indiqué la Fifa dans un communiqué transmis à l’AFP.

Selon une source proche du dossier, « les Saoudiens ont trois jours pour justifier par écrit pourquoi ils ne veulent pas respecter le droit de toute fédération de jouer à la maison ».

Une nouvelle réunion du bureau du Comité d’organisation de la Coupe du monde, « dans une nouvelle composition », selon la même source, est prévue dans les prochains jours.

« Cas de force majeure »
L’objectif de la réunion de mardi était de décider du lieu de ce match retour entre les deux sélections.

La rencontre, qui compte également pour la Coupe d’Asie 2019, était initialement prévue chez les Palestiniens en Cisjordanie occupée, le 13 octobre, mais l’Arabie saoudite avait invoqué un « cas de force majeure » pour demander qu’elle se déroule sur terrain neutre.

Cette demande avait été acceptée par le bureau du comité d’organisation de la Coupe du monde, présidé par Michel Platini, assisté de deux membres de Bahreïn et du Koweït.

Mais la Fédération palestinienne, par la voix de son président Jibril Rajoub, avait ensuite qualifié cette décision de « précédent dangereux et impossible à accepter, à aucune condition ».

Le comité d’organisation de la Fifa n’avait pas explicité les motifs de « force majeure » invoqués par la Fédération saoudienne.

Des responsables palestiniens ont cependant expliqué que les Saoudiens refusent de se soumettre aux contrôles israéliens pour entrer en Cisjordanie. Israël contrôle tous les accès au territoire palestinien. L’Arabie saoudite n’a pas de relations diplomatiques avec Israël. A l’aller, l’Arabie saoudite avait battu la Palestine 3 à 2.

Commentaires