Les sit-in de protestation d’éléments relevant de la protection civile sont contraires...

Les sit-in de protestation d’éléments relevant de la protection civile sont contraires aux normes de la profession (Direction générale)

157
0
PARTAGER

En réaction à ce qu’ont rapporté récemment certains journaux concernant l’organisation de sit-in de protestation par des éléments de la protection civile et ce, à l’appel de pages électroniques virtuelles, en signe de mécontentement pour leur situation professionnelle et sociale, la Direction fait remarquer que ces sit-in, qui n’ont pas dépassé une heure, se sont dispersés spontanément, sans nullement affecter le travail habituel puisque les opérations d’intervention, en réponse aux appels de secours, se sont déroulées normalement, a précisé la Direction générale dans une mise au point parvenue, dimanche, à la MAP.

Dans la foulée des investigations effectuées par la Direction générale, depuis la publication sur le site du réseau social +facebook+ des premiers messages anonymes incitant à protester, il s’est avéré, après convocation et audition de certains éléments ayant pris part à ces sit-in, qu’une grande partie d’entre eux ont rejoint ce mouvement après avoir été abusés par les messages électroniques les exhortant à manifester ou encore par ceux émis durant les dernières heures précédant les sit-in, et qui leur ont fait croire que la Direction générale a autorisé de telles protestations, ajoute la même source.

« Cela confirme encore une fois que les propagateurs de telles informations qui alimentent ces pages web s’activent selon des procédés malveillants en recourant à la manipulation et en obéissant à des agendas inavoués qui visent à porter atteinte aux responsables, cadres et éléments de la protection civile, dont la cohésion, la discipline et la rectitude professionnelle et morale sont notoirement avérées dans la protection de la sécurité et des biens des citoyens, a considéré la Direction générale.

Elle annonce, en outre, avoir pris, dans le cadre de la protection des acquis qu’on ne saurait nullement dénigrer, une série de mesures administratives et réglementaires à l’encontre de tout élément dont l’implication est attestée dans des actes contraires aux normes professionnelles stipulées dans le statut et le règlement intérieur.

Afin d’éviter que les parties mues par des intentions malveillantes et recourant à des procédés sournois et opportunistes ne s’adonnent à la manipulation pour leurrer le personnel loyal de ce corps, la Direction générale a décidé de diffuser largement un communiqué aux différentes administrations et unités qui rappelle les obligations professionnelles des membres de la protection civile et donne un bref aperçu sur les acquis obtenus au cours des dernières années, ainsi que sur les projets programmés à court et à moyen termes.

A cet égard, la Direction générale de la protection civile a rappelé, dans ce cadre, l’évolution structurelle et organisationnelle qu’a connue cette institution depuis 1997 jusqu’au 2009 dans le souci d’améliorer son rendement, moderniser ses casernes et services.

s’agissant de la situation matérielle et sociale, la Direction a élaboré un nouveau statut en 2003 répondant aux exigences et risques qu’encourent les agents de la protection civile, a ajouté la Direction, notant que les amendements introduits durant ces dernières années ont permis d’augmenter les indemnités d’incendie de 90 DH à 920 DH avant de les porter à 1320 DH.

La Direction a aussi tenu à préciser qu’elle a élaboré, conformément aux instructions du Ministre de l’intérieur, un projet de décret portant sur l’amendement du statut, visant la révision du régime indemnitaire de manière à permettre aux agents de la protection civile de jouir d’un statut approprié, préservant la dignité et rehaussant le moral des éléments de la protection, à l’instar des autres corps de la sureté, et ce à travers l’augmentation substantielle des indemnités au profit de tous les agents, abstraction faite de leurs grades.

S’agissant de la grille des indemnités, la Direction a rappelé qu’une indemnité mensuelle pour le travail de nuit a été introduite, pour la première fois, en 2003 aux profit des agents qui n’en ont jamais bénéficié auparavant. Ces indemnités ont été revalorisées à 742,50 DH en 2009 au lieu de 540 DH en 2003, outre d’autres formes d’indemnités notamment pour les permanences.

Dans le cadre du renforcement des ressources humaines, le nombre des fonctionnaires a augmenté de 3374 en 1997 à 6278 actuellement, a ajouté le communiqué, notant que tous les cadres de ce corps ont été intégrés en 2010, alors que d’autres ont bénéficié de la promotion interne y compris ceux qui avaient fait l’objet de mesures disciplinaires.

La direction générale a rappelé que l’administration a approuvé cette année 1528 demandes de mutation dans le cadre du regroupement familial, prenant en compte la situation sociale des agents de la protection civile, par delà les exigences de la couverture territoriale assurée par cette institution, qui a nécessité l’ouverture de nouveaux centres à travers le Royaume.

Sur le plan social, les services de la Direction générale de la protection fournissent des aides financières aux éléments de la protection civile pour couvrir les frais de pèlerinage ou en cas de décès.

En dépit de ses ressources financières modestes, la Direction de la protection civile prend en charge les frais d’acquisition de logement au profit des veuves et enfants des agents décédés, outre l’examen de la possibilité de réserver une partie des programmes de l’habitat social et économique aux personnels de ce corps.

 

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires