LES SOUFIS DE LA « ZAOUIA BOUTCHICHIA » EN DEUIL

LES SOUFIS DE LA « ZAOUIA BOUTCHICHIA » EN DEUIL

1048
0
PARTAGER

Les soufis marocains de la confrérie des « Boutchichis », la plus connue à travers le monde ont appris l’annonce cruelle de la mort de leur chef spirituel, Cheikh Hamza Kadiri, ce matin à l’âge de 95 ans des suites d’une longue maladie qui ne l’a jamais laissé quitter ces dernières années le berceau et fief de cette confrérie, la « Zaouia’ située dans la région de Madagh près de la ville de Berkane, dans la région orientale du Maroc.

C’est là que chaque année, à l’occasion de la fête de la naissance du prophète Mohammed, des dizaines de milliers de membres de cette confrérie venus des quatre coins du pays et du reste du monde viennent communier et se retrouver pour saluer le vieil homme vénéré et respecté et recevoir sa bénédiction.

C’est là qu’ils se retrouveront dans les prochaines heures pour lui faire les adieux dans de grandes funérailles et fêter pieusement son successeur. Une succession dans la continuité puisque le nouveau chef spirituel a été désigné par le défunt avant sa mort et qu’il n’est autre que son petit fils, Mounir, un diplômé de l’université de la Sorbonne, celui qui a modernisé l’image du soufisme marocain à l’étranger et qui a contribué le plus à le faire connaître puisqu’il est à l’origine de la conversion à l’Islam de nombreux chrétiens étrangers très célèbres et leur ralliement à la confrérie des « Boutchichis » dont ils sont devenus de fidèles ambassadeurs à travers le monde.

Commentaires