PARTAGER
Les investisseurs dans les spas avec leurs espaces de massage ont bien flairé le bon filon au vu du développement de cette filière dans toutes les villes du pays, incluant celle qui ne connaissent aucune activité touristique. C’est dire l’engouement des marocains pour ces lieux de bien-être.
Selon une étude très récente, le royaume disposait à fin 2015 à pas moins de 1785 établissements de ce type employant au moins 14 000 personnes pour occuper la première place au classement des pays situés en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, un business qui génère pas moins de 244 millions de dollars américains, loin pourtant derrière les Émirats Arabes Unis où l’activité rapporte plus de 700 millions annuellement et en Arabie Saoudite près de 255 millions avec beaucoup moins de centres enregistrés.
C’est dire que ces centres au Maroc et les soins qui y sont prodigués restent plus abordables que dans d’autres pays arabes.
Seul hic, la mauvaise réputation qui continue de coller à ces établissements qui restent souvent assimilés à des lieux de rencontres et de débauche. Il faut dire que les excès de certains spas dans des villes touristiques comme Marrakech ,’ont rien fait pour effacer cette réputation que la profession traîne comme un boulet. Mais dans leur grande majorité, les spas restent des lieux de respectables avec un chiffre d’affaires et des bénéfices tout aussi respectables.

Commentaires