LES SYNDICATS ENFIN ADMIS DANS LES CENTRES D’APPELS

LES SYNDICATS ENFIN ADMIS DANS LES CENTRES D’APPELS

807
0
PARTAGER

Une grande anomalie est enfin rectifiée dans l’univers fermé et ultra
protégé des centres d’appels sur le sol national.

Après des années d’un refus injustifié et illégal, les dirigeants de
ces entreprises, pour la plupart étrangères, ont commencé à lâcher du
lest et à octroyé à leurs employés l’autorisation d’adhérer à des
syndicats qui les représenteront, suite à l’introduction d’une nouvelle loi
qui impose aux sociétés dépassant les 10 employés de permettre la constitution
d’une représentation syndicale en leur sein.

Cette annonce inattendue a été faite par un membre de la centrale de
l’UMT, l’Union Marocaine du Travail, la plus importante du pays, qui a
affirmé avoir reçu l’accord pour se présenter et représenter les
employés du secteur aux prochaines élections professionnelles qui
auront lieu au mois de juin prochain, une avancée considérée comme
majeure.

Depuis leur première installation dans le royaume, les centres
d’appels les plus importants qui ont été délocalisés de la France pour
des salaires plus compétitifs et le laxisme des autorités sur les
conditions et le rythme de travail pénibles, ont refusé toute présence
syndicale dans leurs locaux et s’étaient même séparés dans certains
cas, de leurs collaborateurs tentés d’adhérer à un syndicat pour
défendre leurs droits, chose que leur octroie le code du travail du
pays.

Avec cette nouveauté, il faut croire que le monde hermétique et
parfois anti social des centres d’appels aura un visage plus humain.

Commentaires