LES SYNDICATS UNANIMES POUR DES GRÉVES NATIONALES

LES SYNDICATS UNANIMES POUR DES GRÉVES NATIONALES

321
0
PARTAGER

Ce mouvement, destiné à faire valoir un certain nombre de revendications classiques vise surtout à « punir  » le gouvernement pour avoir gelé le dialogue social et ignorer les syndicats, avoir entamé la réforme des caisses de retraite sans consultations avec eux de manière unilatérale sans parler de divergences politiques souterraines qui datent. Elles ont pour origine le différend entre Hamid Chabat, le chef du parti de l’Istiqlal qui a quitté le gouvernement, lui qui continue à diriger un syndicat important, l’UGTM, et le premier ministre, toujours inspiré pour clouer au pilori son ancien allié au sein du gouvernement, devenu depuis, sa bête noire.

Autre chef de file de cette mobilisation syndicale qui doit débuter dans quelques jours avec une grève dans les collectivités locales avant de s’étendre dans d’autres secteurs sensibles, le syndicat de l’UMT, qui n’a jamais caché son hostilité au gouvernement dirigé par les islamistes, l’accusant de tous les maux vécus par la classe ouvrière et de mener une politique anti-sociale au service du patronat et ses relais.

Le contentieux entre syndicats et gouvernement est suffisamment lourd pour qu’il se transforme les mois à venir en épreuve de force une fois que les grévistes verront leurs salaires amputées pour cause de jours manqués dans les arrêts de travail , tel que le stipule la loi et tel que s’en sert le gouvernement comme arme fatale contre les grévistes.

Les syndicats sont conscients de cet obstacle à une mobilisation générale et multiplient les réunions de coordination pour parvenir à une paralysie du pays, seule manière selon eux de faire plier le gouvernement et lui faire revoir saa manière d’aborder ses relations avec les syndicats réunis sous la même bannière d’un renouveau syndical.

 

 

 

Jalil Nouri pour Actu-maroc.com

Commentaires