PARTAGER

L’ère des coupes sombres et des réductions de frais drastiques à débuté au sein de la chaîne de Ain Sebâa qui devraient commencer à se traduire sur sa grille des programmes avec la suppression d’émissions très suivies comme « Massar » ou encore « Nghaniouha Maghribia ». la politique d’austérité décidée par la direction devrait orienter la programmation vers des productions internes à bas coût sans cachet pour les invités.

Ce n’était pas le cas de l’émission de divertissement « Massar » rendant hommage aux artistes dont les invités reçoivent un cachet de 60.000 dhs à chaque passage. Un programme qui comprend également la prestation d’artistes côtés et d’orchestres qui alourdissent la facture finale. Cette nouvelle politique de réduction qui ne touche pas encore les salaires ni les programmes d’information, reste parallèlement annonciatrice de vagues de départs au niveau du personnel non salarié dont le nombre a sensiblement augmenté ces dernières années pour mettre fin aux recrutements.

La deuxième chaîne qui traverse une grave crise financière n’a pas réussi à faire entendre ses demandes de soutien de la part de l’état qui préfère avoir recours à d’autres alternatives comme sa privatisation, mais pour l’heure, cette solution reste à l’étude bien que les acquéreurs potentiels ne se bousculent pas aux portillons.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

 

Tags : Actualités, infos, scoop, faits divers, Maroc, Rabat, Casablanca, Tanger, Marrakech, Fés, Afrique, Roi, Mohamed VI, politique, 2M, Télévision, émission, privatisation

Commentaires