PARTAGER
Excédés par les contre-vérités véhiculées par un documentaire sur leur profession diffusé récemment dans le cadre de l’émission « 45 minutes » sur la première chaîne de télévision, les traiteurs réunis au sein de l’Association Nationale des Traiteurs Professionnels Marocains, ont vite fait de réagir contre les approximations et les données erronées avancées.
Se basant sur le seul témoignage d’une responsable d’une enseigne établie à Salé, ces derniers ont été abasourdis d’apprendre que leur activité réalisait un chiffre d’affaires annuel de 9 milliards de dirhams au niveau national, un chiffre astronomique sans commune mesure avec la réalité que traversent les professionnels structurés.
Ces derniers ne cessent d’ailleurs de tirer la sonnette d’alarme par la voix de leur association, sur la dégradation de leur situation qui contraste avec celle d’un nombre de plus en plus grand d’intervenants dans ce secteur qui opèrent dans l’illégalité la plus totale en favorisant les transactions « au noir » sans endosser la responsabilité de la production de leurs prestations pour se suffire d’un rôle d’intermédiaire opérant parfois, tantôt dans l’activité des « neggafates », tantôt dans celle des coiffeuses et esthéticiennes, ou encore dans l’activité de la décoration et de fleuristes, ne faisant l’objet d’aucune facturation.
La crainte est grande au sein de cette association des traiteurs professionnels, de voir ce documentaire et son contenu erroné avoir un impact négatif sur leur image de marque qu’ils tiennent à préserver contre toute généralisation des mauvaises pratiques au sein de leur profession qu’ils s’efforcent de règlementer et structurer.

Commentaires