Les travaux de réalisation des projets structurants de l’artisanat à Fès sont...

Les travaux de réalisation des projets structurants de l’artisanat à Fès sont à un stade avancé

305
0
PARTAGER

Il s’agit notamment du projet d’Aïn Nokbi, qui vise à déplacer les activités polluantes de dinanderie de la place Lalla Yeddouna dans la Médina vers ce nouveau site dans le but de réduire au minimum la pollution à Fès, a indiqué, mercredi, le délégué régional du ministère de l’artisanat, M. Abderrahim Belkhayat, lors de l’assemblée générale de la Chambre d’artisanat de la Région de Fès-Boulemane, réunie au titre de la session du mois décembre 2010.

Le projet d’Aïn Nokbi, situé dans la partie nord-est de la ville de Fès, sur la rive droite de l’Oued El Jawahir, porte sur l’aménagement et l’équipement d’une zone de production dédiée aux dinandiers exerçant actuellement leur activité sur la place Lalla Yeddouna.

90 unités ont été déjà construites ou en cours de l’être, ce qui représente 38 pc de l’ensemble projeté, a-t-il dit, ajoutant que les travaux sont également bien avancés au niveau du Foundouk, inscrit dans le cadre du projet.Ce foundouk est un bâtiment de 2 étages, qui accueillera des ateliers de dinandiers.

Le projet d’Aïn Nokbi entre dans le cadre du programme  » Artisanat et Médina de Fès « , financé par le Millenium Challenge Corporation (MCC), doté de 697,5 millions de dollars US, signé entre les gouvernements marocain et américain, le 31 août 2007.

M.Belkhayat s’est arrêté aussi sur l’avancement des travaux de réalisation du village artisanal de Benjellik, destiné à accueillir 197 unités de poterie et de zellij, précisant que seules 66 unités ont été réalisées jusqu’à ce jour.

Décidé dans le cadre du programme visant à débarrasser la Médina de toutes les activités polluantes, le transfert des potiers-zellijeurs se heurte toutefois à plusieurs obstacles tenant en premier lieu à la faiblesse des moyens financiers des bénéficiaires. Pour y remédier, les autorités ont décidé, a-t-il dit, de financer à hauteur de 60 pc l’acquisition des fours à gaz (40 pc par le fonds de lutte contre la pollution et 20 pc par MCC).

Il a également donné un aperçu sur les travaux de rénovation et de réhabilitation des tanneries traditionnelles de Chouara, Aîn Azliten et Sidi Moussa, dans le but d’améliorer les conditions de travail et de vie des tanneurs.

Dans le cadre de l’aménagement de la place Lalla Ydouna, pour en faire un centre de convergence des circuits touristique et artisanal en plein cœur de la médina, huit projets ont été sélectionnés pour participer à la phase finale du concours international d’architecture, a-t-il dit, ajoutant que ces huit finalistes vont visiter avant la fin du mois en cours le site pour compléter leurs travaux. Trois candidats seront retenus pour participer à la finale, à l’issue de laquelle, le vainqueur sera désigné en mars prochain, a-t-il affirmé.

Il a fait état de même des progrès réalisés en matière de certification des produits de l’artisanat marocain dans le but de protéger la production nationale contre la contrefaçon et le piratage dont en premier le tapis fassi, la babouche Ziwani et la babouche marocaine.

D’autres projets structurants seront lancés dans le cadre de la mise en œuvre de la vision 2015, a-t-il ajouté.

 

Commentaires