Les villes fragilisent les conditions de vie des enfants, selon l’Unicef

Les villes fragilisent les conditions de vie des enfants, selon l’Unicef

300
0
PARTAGER

« L’image traditionnelle de la pauvreté, c’est un enfant dans un village rural » affirme le directeur général de l’Unicef. Alors que dans quelques années, la majorité des enfants grandira dans des villes; aujourd’hui déjà, 6 sur 10 y naissent.

Ecoles, structures sanitaires font partie des avantages citadins recherchés mais un nombre croissant de jeunes vivent dans des taudis ou des bidonvilles et n’ont pas accès à ce qui pourrait les aider à s’épanouir. L’urbanisation galopante ne permet plus de répondre à leurs besoins d’éducation et de santé et c’est ainsi que des disparités profondes sont constatées entre les riches et les pauvres. L’eau accessible est trop chère pour les plus démunis, précise le rapport, et ce sont les enfants qui en paient de lourdes conséquences.

Les villes négligent les enfants et la priorité doit se concentrer sur les plus désavantagés en mettant les plus jeunes au cœur de leur politique d’urbanisme en identifiant les disparités.

Grâce à des partenariats locaux, il a été possible de concrétiser plusieurs points en souffrance au Brésil, en Equateur, au Mexique, aux Philippines et encore au Kenya par exemple. « La croissance des zones urbaines oblige à un investissement plus important dans les villes pour de meilleurs services » affirme l’organisation humanitaire.

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires