PARTAGER
En voulant étouffer dans l’œuf les revendications indépendantistes de la Catalogne, le gouvernement central espagnol ne craint pas de s’engager dans une aventure qui risque de déstabiliser tout un pays et l’Europe qui attendent de voir comment il parviendra à résoudre la situation. Car Mariano Rajoy a tout fait pour montrer que l’État ne se laissera pas intimider par les séparatistes en allant jusqu’à mettre cette région rebelle sous sa houlette parallèlement à la dissolution du gouvernement autonome et le parlement régional à la Catalogne tout en maintenant la sanction extrême de mise en détention de ses principaux responsables, quitte à courir le risque de voir toute la population engager la désobéissance civile.
Encouragé par le soutien du roi Félipé VI et celui de plusieurs capitales à travers le monde, l’Union Européenne et le Maroc, le gouvernement espagnol veut mettre un terme à cette poussée indépendantiste en utilisant es moyens constitutionnels comme le fameux article 155 qui retire tous les pouvoirs octroyés par le statut d’autonomie, le temps de normaliser, pour faire d’une pierre deux coups en montrant aux autres régions désireuses de suivre le même chemin, ce qui les attend et faire profiter les autres pays européens, vivant le même phénomène, comment réagir.
Mais cette partie de bras de fer ne sera pas sans comporter de gros risques et se solder par une lourde facture pour toute l’Espagne.

Commentaires