PARTAGER
Le dernier rapport accablant de l’observatoire national des prisons au Maroc va-t-il donner enfin un coup d’accélérateur à la construction de nouveaux établissement de dernière génération qui manquent cruellement pour faire face à une demande croissante? Pour preuve, les prisons actuelles sont à un taux invraisemblable de 368% de leur capacité d’accueil avec une mixité de différents âges inacceptable et des fléaux comme la drogue, les abus sexuels, les trafics en tous genres, un enfer.
La raison de cette surpopulation est du au simple fait que près de 40% des détenus le sont à titre préventif, sans jugement pour une durée qui peut se prolonger pendant des années alors que le ministre de la justice sortant, Mustapha Ramid avait promis de mettre fin à cette plaie.
La promiscuité y concerne également les enfants dont les mères tiennent à les garder auprès d’elles y compris dans de telles conditions et ils sont une centaine à partager cet enfer carcéral dans ces cellules.
Pour aggraver la situation, le personnel est entré dans un mouvement embryonnaire de revendications et de dénonciation des conditions de travail qui se sont largement dégradées au fil des années et qui tiennent à ce que leur travail soit valorisé.
Par Jalil Nouri

Commentaires