L’ÉTAT NE DÉPENSERA PLUS AUTANT POUR SON PARC AUTO

L’ÉTAT NE DÉPENSERA PLUS AUTANT POUR SON PARC AUTO

410
0
PARTAGER

D’où l’idée de commencer par réformer la gestion du parc automobile de l’état largement entachée par des abus. Avec ses 146 000 véhicules (c’est énorme !) , y compris ceux des militaires, ce parc revient annuellement à de très lourdes charges pour les caisses publiques de l’ordre de plus de 170 milliards de centimes, de quoi donner le tournis à tous ceux qui militent pour l’austérité et la bonne gouvernance. Une stratégie nouvelle vient d’être adoptée par l’exécutif afin de renverser la tendance et parvenir à des économies d’échelles à l’heure où il n’est question que de réduction du déficit public.

 

Ainsi comme première mesure, quoiqu’elle soit déjà appliquée, et pour commencer par le haut de la hiérarchie afin de donner le bon exemple, l’acquisition de nouvelles voitures pour les ministres ne se fera qu’au compte-gouttes et dans des cas bien précis, alors que le quota alloué pour chaque voiture sera revu à la baisse, tout comme leur nombre mis à disposition de responsables gouvernementaux. Il faut savoir en effet, que certains ministres disposent jusqu’à quatre véhicules à savoir la voiture officielle, une autre pour leurs déplacements privés, une pour son épouse et une dernière pour accompagner les enfants à l’école.

L’autre mesure phare de cette nouvelle politique consistera à interdire la circulation des voitures de l’état durant les week-ends et les jours fériés, sauf en cas de déplacement professionnel auquel cas l’utilisateur devra présenter un ordre de mission au cours de contrôles qui deviendront systématiques pour ces périodes. Le gouvernement n’a pas toutefois mené d’étude pour déterminer le montant des économies qu’il pourra réaliser avec l’instauration de ce dispositif.

Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que l’état annonce vouloir serrer les vis pour mettre fin au gaspillage et que des expériences similaires menées sous d’autres gouvernements se sont avérées vaines. Il faut pourtant continuer à accorder un crédit à ces efforts qui n’aboutiront réellement qu’avec un changement de mentalités pour aller vers une meilleure citoyenneté .

Jalil Nouri

Actu-maroc.com

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires