L’Europe sous la neige : routes, avions, trains bloqués, des morts dans...

L’Europe sous la neige : routes, avions, trains bloqués, des morts dans l’Est

288
0
PARTAGER

La vague de froid continuait de sévir au Royaume-Uni, avec des minimales de -20°C dans la nuit dans les Highlands, en Ecosse, et de nombreuses écoles sont demeurées fermées pour la troisième journée consécutive.

 

Des retards pouvant aller jusqu’à 30 minutes et des annulations affectaient les trains Eurostar entre Londres, Paris et Bruxelles, cependant que les aéroports de Gatwick, au sud de la capitale britannique, et d’Edimbourg, en Ecosse, étaient fermés dans la matinée. Le London City Airport a de son côté annulé des vols.

En Suisse, l’aéroport international de Genève a dû également interrompre son fonctionnement mercredi en raison de la neige qui tombe sans interruption depuis mardi après-midi.
Une centaine de passagers ont trouvé refuge à l’aéroport même et 200 ont passé la nuit dans des abris de la protection civile, tous les hôtels de la ville étant apparemment pleins.
Sur les routes suisses, la situation est qualifiée d' »extrêmement difficile ». Depuis mardi après-midi, il y a eu environ 25 accidents, qui ont fait quatre blessés légers.

En Allemagne, 60 vols ont été annulés dans la matinée à l’aéroport international de Francfort à la suite notamment de la fermeture d’une piste à cause du vent.

En France, la consommation d’électricité, très sensible au froid en raison de l’équipement important de la population en appareils de chauffage électriques, devrait battre des records mercredi soir, au point de susciter des craintes de coupures en Bretagne (ouest).

Sur les routes, de fortes chutes de neige rendaient la situation très difficile dans le centre. Ainsi, la circulation des poids lourds a dû être interdite dans les régions Auvergne et Rhône-Alpes – elle n’a de nouveau été autorisée dans la vallée du Rhône qu’en milieu de journée – et les transports scolaires ont été suspendus.

Conséquence, une dizaine de milliers de poids lourds ont été immobilisés dans la nuit de mardi à mercredi dans le centre-est et le sud-est de la France. En Auvergne, une quarantaine de personnes bloquées dans leurs automobiles ont dû être prises en charge par les secours et hébergées dans des salles des fêtes.

Tout le nord-ouest de l’Italie a été recouvert d’un épais manteau neigeux mercredi matin, ce qui a ralenti la circulation en ville, comme à Milan, et sur les autoroutes des régions de Lombardie, du Piémont et d’Emilie-Romagne.

Le centre de Venise était sous les eaux après une importante marée qui les a fait monter jusqu’à 111 cm. A Rome, le Tibre est aussi en crue à la suite des fortes pluies qui tombent sur la capitale et sa région depuis plusieurs jours, néanmoins sans risque d’inondation.

Plusieurs dizaines de routes secondaires restaient coupées mercredi dans le centre et le nord du Portugal pour la troisième journée consécutive.

En Pologne, la vague de froid a fait huit morts – la plupart de ces personnes étaient « sous l’emprise de l’alcool », selon la police -, en vingt-quatre heures, 15 au total en novembre. A Bialystok, dans l’est, les températures sont descendues jusqu’à -33°C.

En Lituanie voisine, deux sans-abri ont péri au cours du week-end.

AFP

Commentaires