PARTAGER

Les marocaines connues dans la sphère politique, médiatique, artistique ou associative ne cachent plus les agressions sexuelles et les harcèlements dont elles ont été les victimes silencieuses durant des années. Encouragées par le vent de dénonciation qui souffle à travers le monde en ce moment, elles sont nombreuses à avoir répondu , en toute franchise, au magazine « Telquel » qui vient de consacrer un dossier à ce sujet sensible. Journalistes, actrices, femmes politiques ou issues du monde associatif, elles ont toutes en commun d’avoir reçu des avances non déguisées ou des allusions à leur féminité dans le cadre de leurs activités. L’une d’entre elles, Samira Sitail, directrice de l’information à 2M, affirme qu’il y a plusieurs années elle avait sollicité un ministre pour un entretien et que ce dernier avait posé comme condition, de venir dîner avec lui.

Dans la majorité des cas cités, aucune poursuite n’avait été engagée, mais pire encore, les femmes ont gardé le silence sur les agissements inacceptables des hommes qui ne leur avaient montré aucun respect. Mais comme il n’est jamais trop tard, elles demandent toutes aujourd’hui à ce que tout harcèlement soit sévèrement dénoncé sur le champs et accompagné de poursuites judiciaires puisqu’une loi existe à présent.

Par Nabila Kandili

 

Actu-maroc.com

Commentaires