PARTAGER

Voici un événement culturel dont le Maroc , l’Afrique et le Moyen-Orient avaient grandement besoin pour la promotion de la musique des nouvelles générations.

« Visa For Music’ qui a choisi la capitale, Rabat, pour en faire sa plate-forme en tant que ville-phare du continent, en est à sa quatrième édition qui vient de s’achever sur une note pessimiste, car il n’est pas certain que cette aventure se poursuive, à l’avenir, faute de moyens conséquents pour relever tous les défis liés à une bonne organisation. Porté à bout de bras par l’infatigable directeur artistique du festival « Timitar », Brahim Mazned et son compère, Younes Boumehdi président de HitRadio et de la Fondation culturelle Hiba,

Cette manifestation étalée sur quatre jours, riche en concerts et en échanges, ambitionnait de devenir le plus grand marché musical de la zone Mena et Afrique, mais ce n’est plus le cas. Les sponsors potentiels, nationaux et internationaux, n’étaient pas au rendez-vous, une nouvelle fois, une absence qui a poussé l’organisation et à en tirer les conséquences, à savoir envisager la fin de cette magnifique aventure ou du moins sa suspension, le temps de trouver des solutions.

Cette année encore, plus de 1000 formations et artistes ont fait acte de candidature pour y participer, mais fautes de scènes, le jury n’a pu en accepter que 40, au grand bonheur d’un public connaisseur et avide de découvertes.

Le SOS lancé finira-t-il par tomber aux bonnes adresses?

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires