Lever de rideau à Tanger sur le 12ème festival national du Film

Lever de rideau à Tanger sur le 12ème festival national du Film

359
0
PARTAGER

La cérémonie d’ouverture de cette grand-messe du cinéma marocain qui réunit des professionnels de renom et qui attire massivement les cinéphiles , a été marquée par l’hommage rendu à Larbi Yacoubi, homme de théâtre, comédien et costumier, Larbi Bennani, réalisateur et à Fatima Harandi, comédienne, ce ne la présence du ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri.

Avec ce festival , la ville du détroit est devenue un espace de rencontre entre les civilisations et les cultures, a souligné la mairie de Tanger dans une allocution à cette occasion.

Pour leurs part, les présidents des jury de la compétition, respectivement Ahmed Ghazali, président de la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle

(long métrage) et Mohamed Moftakir (courts métrage) ont estimé que leurs missions restent entourées par une plus grande sensibilité eu égard notamment à la qualité des films.

Le Festival prévoit 19 films dans la catégorie longs et la même moyenne dans la compétition jumelle.

Dans la catégorie des qui seront projetés en avant-première à Tanger, figure « Miroirs de femmes », le dernier de la trilogie du cinéaste Saâd Chraïbi. Ce film sort en salles le 8 mars prochain, à l’occasion de la journée mondiale de la femme.

Mais avant cette date, tous ceux qui seront présents à Tanger, professionnels du cinéma, cinéphiles et autres aficionados, auront le privilège de le découvrir pour la première fois.

M. Ghazali est entouré de Marie Pierre Macia, productrice française, directrice du Fonds Sanad au festival d’Abou Dhabi, Denise O’Dell, productrice britannique, Dima Al Joundi, productrice, réalisatrice libanaise, Berbel Mauch, productrice allemande, Mama Keita, réalisateur guinéen, El Mokhtar Ait Omar, critique de cinéma marocain.

De son côté, M. Mouftakir, siègera avec Salima Benmoumen, comédienne, Houda Ibrahim, journaliste libanaise, Ahmed Atef, réalisateur et critique de cinéma égyptien et Mohamed Belfqih, critique de cinéma marocain.

Organisé par le Centre cinématographique marocain, en collaboration avec les chambres professionnelles du secteur cinématographique, le Festival national du film se veut une manifestation à caractère artistique, culturel et promotionnel qui a pour objectif de favoriser le développement de la production cinématographique nationale.

Il a aussi pour objectif de contribuer à la diffusion du film produit ou réalisé par des cinéastes marocains et créer un cadre de rencontres, de dialogue et d’échanges cinématographiques.

Le programme de cette édition 2011 comprend, outre la compétition officielle pour les films longs et courts métrages, des débats autour des films projetés ainsi que des activités cinématographiques et culturelles parallèles.

 

Commentaires