PARTAGER

Une mission d’inspection du ministère des Affaires étrangères a été dépêchée à Madagascar pour enquêter contre les agissements de l’ancien ambassadeur du Maroc. Les faits reprochés à Mohammed Amar sont très graves.

Dans un communiqué publié hier, le département de Salaheddine Mezouar accuse l’ancien ambassadeur de « détournements de fonds à l’occasion d’opérations humanitaires décidées en faveur du peuple malgache », précisant que ce dernier a entrepris « des actions d’ingérence dans les affaires intérieures du pays, en violation des usages diplomatiques et en contradiction avec la tradition diplomatique marocaine ancrée ».

Les accusations portées à l’encontre de l’ancien ambassadeur ne s’arrêtent pas là puisqu’il lui est également reproché d’avoir discriminé les populations non-musulmanes du pays « sans respecter la diversité ethnique et religieuse de Madagascar, ni les valeurs d’ouverture et de tolérance prônées par la religion musulmane et portées par Sa Majesté le roi Mohammed VI, Commandeur des croyants ».

Cette enquête est lancée alors que le roi Mohammed VI se trouve à Madagascar dans le cadre de visites officielles qu’il effectue dans plusieurs pays africains.

Commentaires