L’ex-chef militaire de l’ETA « Txeroki » condamné à 377 ans de prison

L’ex-chef militaire de l’ETA « Txeroki » condamné à 377 ans de prison

178
0
PARTAGER

Garikoitz Aspiazu Rubina, alias « Txeroki », avait été transféré en mai de France vers l’Espagne, à titre temporaire, à la demande de la justice espagnole.

Le tribunal madrilène de l’Audience nationale « a condamné Garikoitz Aspiazu Rubina, +Txeroki+, en tant qu’auteur de 20 tentatives d’assassinats terroristes et d’un délit d’actes terroristes », selon la décision diffusée à la presse.

Le tribunal cite le cas de la tentative d’assassinat en février 2002 du maire de Portugalete (nord de l’Espagne), Mme Ester Cabezudo.

Selon ce texte, le tribunal « considère comme prouvé que dans les premiers mois de 2002, Garikoitz Aspiazu Rubina a rejoint le commando Olaia de l’ETA aux côtés de Idoia Mendizábal et d’Asier Arzalluz ».
« Les membres du commando Olaia ont décidé de poser une bombe sur le passage du maire de Portugalete », poursuit le tribunal, précisant que l’opération n’avait « pas atteint son objectif ».

L’ETA, considérée comme terroriste par l’Union européenne et les Etats-Unis, est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans d’attentats pour l’indépendance basque.
Le groupe armé observe officiellement depuis janvier 2011 un cessez-le-feu unilatéral, jugé insuffisant par Madrid qui réclame l’abandon définitif et sans condition de la violence. Le dernier attentat de l’ETA remonte à août 2009.

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires