PARTAGER

Estelle Cruijff, la nièce de la légende du football néerlandais, Johan Cruyff s’est confiée lundi soir lors d’un programme télévisé aux Pays-Bas sur sa relation avec Badr Hari et leur séparation difficile.

La jeune femme de 39 ans a également évoqué son divorce avec Ruud Gullit et qualifie sa relation avec Badr Hari de « triste ».

« On dit toujours qu’on cherche un homme qui ressemble un peu à son père. Et bien moi ça m’a réussi. Je n’aime pas les hommes mous. J’ai un faible pour les fortes personnalités, pour les hommes qui ont un avis », a-t-elle raconté.

Avec Badr Hari c’était simplement « chouette ». « Nous étions fous l’un de l’autre. Mais d’autres évènements, qui revenaient à chaque fois, ont mis un frein à notre relation. C’était simplement triste », a-t-elle poursuivi.

Pour la première fois, Estelle Cruijff a également accepté de parler du procès de Badr Hari. « Je trouve difficile de parler de ça. Je trouve et trouvais ça très triste. Çà l’était pour tout le monde. J’espère que cet épisode est maintenant fermé et que nous pourrons avancer dans nos vies. »

Pour rappel, La néerlandaise aurait été converti en Islam lors des funérailles de la sœur de son champion marocain à Kénitra.

La jeune femme a fini sur une petite leçon de philosophie personnelle. « A l’école, d’abord on a des leçons, puis des examens. Dans la vie, on a d’abord les examens, puis les leçons ».

Commentaires