L’expérience marocaine citée en exemple lors d’un Forum de l’OCDE sur l’entreprenariat...

L’expérience marocaine citée en exemple lors d’un Forum de l’OCDE sur l’entreprenariat féminin dans la région MENA

153
0
PARTAGER

Par sa composition pluridisciplinaire (secteur public et privé, Parlement, femme rurale, etc.) et la qualité des interventions de ses membres, la délégation marocaine a réussi à impressionner les organisateurs et les participantes qui ont estimé que l’expérience marocaine dans ce domaine « mériterait d’être dupliquée dans d’autres pays » de la région.

Le Maroc a été représenté à cette réunion par Mme Latifa Echihabi, Directrice de l’agence nationale des petites et moyennes entreprises (ANPME), la députée Saloua Karkri Belkeziz, fondatrice et présidente honoraire de l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises du Maroc (AFEM), Mme Soraya Badraoui, présidente de l’AFEM, et Malika Ben Mahi, présidente de l’Association Marocaine pour la Promotion de la Femme rurale (AMPFR).

Les membres de la délégation marocaine, dont une a présidé une séance du forum, ont passé en revue les différentes actions menées au Maroc au service de la promotion de l’entreprenariat féminin, mettant en exergue l’apport de la nouvelle constitution instituant la parité homme/femme.

Représentant le secteur public, Mme Echihabi, Directrice générale de l’ANPME, a axé son intervention sur les moyens d’améliorer la recherche et la collecte des données concernant l’entreprenariat féminin.

Elle a indiqué qu’entre 9.000 et 1.000 femmes marocaines possèdent ou dirigent une entreprise et que le pourcentage de femmes dirigeant des micro entreprises est plus important (59,3 pc) que celui des hommes (56,8 pc).

Plus de 100.000 des femmes dirigeantes de micros entreprises sont des travailleuses à domicile.

Mme Echihabi a toutefois relevé que ces chiffres ne sont pas les seuls disponibles au sujet de l’entreprenariat féminin, les statistiques étant dispersées et ne reposant pas sur la même définition de la cible, avant de recommander l’intégration de la dimension genre dans les données émanant des organismes publics.

Pour sa part, Mme Karkri Belkziz a mis l’accent sur l’apport de la nouvelle Constitution et les changements positifs en cours dans la consécration de la parité homme/femme dans la société et dans le monde de l’entreprise.

Elle a également mis en relief l’expérience positive des femmes parlementaires, notamment dans l’adoption des textes législatifs visant la promotion de la femme marocaine.

Pour sa part, Mme Benmahi a livré un plaidoyer en faveur des coopératives agricoles des femmes rurales, soulignant que ces femmes qui décident de se regrouper dans de telles structures sont de vrais entrepreneurs, mais leur travail n’est ni reconnu ni rémunéré.

Elle a plaidé pour la mise en valeur de la production de ces coopératives et pour la promotion de sa commercialisation à l’intérieur du pays et à l’étranger

Mme Benmahi a également exposé l’expérience de son association qui oeuvre à regrouper les coopératives en Groupements d’intérêt économique (GIE) pour accéder aux marchés national et international, et valoriser leur production souvent exploitée par les spéculateurs et intermédiaires.

Réunies pendant deux jours à l’initiative de l’OCDE, les participantes à ce forum se sont penchées sur les politiques et services de soutien au développement de l’entreprenariat féminin dans la région d’Afrique du Nord-Moyen Orient (MENA) en période de transition.

Au cours de ce conclave, les participantes ont formulé plusieurs recommandations, telles l’amélioration de l’accès des femmes entrepreneurs aux marchés et aux services d’appui non financiers.

Elles ont également appelé à l’adoption d’un cadre méthodologique trans-étatique commun pour l’élaboration des statistiques concernant l’entreprenariat féminin.

 

 

map__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires