L’expérience marocaine dans le domaine de la protection de l’enfance présentée à...

L’expérience marocaine dans le domaine de la protection de l’enfance présentée à Tripoli

212
0
PARTAGER

Il a ainsi été question lors de l’intervention présentée par M. Mohamed Ait Azizi, directeur chargé de la famille, l’enfance, et les personnes âgées au Ministère du développement social, de la famille et de la solidarité, de l’initiative nationale de développement humain (INDH) lancée par SM le Roi Mohammed VI en 2005 et qui vise l’élargissement des droits individuels et collectifs pour les femmes, les hommes, les jeunes et les enfants à besoins spécifiques.

M. Ait Azizi qui a présidé la délégation marocaine à cette conférence, a évoqué dans ce sens l’atelier national visant l’adéquation des lois et législations marocaines avec les conventions et accords internationaux ratifiés par le Maroc, dans le but d’adopter un plan national pour le compte de la décennie 2006-2015 et dont la mise en œuvre a été assignée à l’ensemble des institutions opérant dans le domaine de l’enfance.

Revenant sur les réalisations accomplies, le délégué marocain a cité l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile qui est une composante essentielle de la stratégique sanitaire pour la période 2008-2012 et qui vise à faciliter l’accès aux soins reproductifs et l’amélioration de la prise en charge de la grossesse et de l’accouchement.

Dans ce même cadre, a-t-il ajouté, des mesures ont été prises pour ramener de près de 40 pour 1.000 en 2003 à 32,2 pour 1000 en 2008 le taux de mortalité maternelle et infantile.

Dans le cadre de l’enseignement, il a signalé le plan d’urgence lancé en 2008-2009 visant l’amélioration qualitative et quantitative de l’enseignement, la consolidation de la généralisation de l’enseignement, la lutte contre l’échec et la déperdition scolaire, indiquant, par ailleurs, que les enfants issus de familles défavorisées bénéficient du programme  » Tayssir  » qui fournit des aides financières mensuelles pour encourager les familles à scolariser leurs enfants.

Notant que le rôle des maisons de l’étudiant dans les zones rurales et périurbaines a été élargi, le responsable a souligné que ces mesures ont permis d’augmenter le taux de scolarisation des enfants âgés entre 6 et 11 ans à près de 90,5 pc et de quadrupler le taux de scolarisation des filles dans les régions rurales.

Au sujet de la lutte contre la violence faite aux enfants, il a signalé la mise en place d’un numéro vert géré par l’observatoire national des droits de l’enfant, ainsi que d’un numéro économique géré par le Ministère, outre l’organisation de campagnes de sensibilisation et la lutte contre le travail des enfants.

Une nouvelle génération de services sociaux a également été mise en place, notamment des unités de protection de l’enfance qui fournit des services de soutien psychologique et social aux enfants victimes d’actes de violence, outre des unités mobiles de secours social au profit des enfants de la rue, a-t-il fait savoir.

Les participants à cette conférence ont adopté une série de directives visant l’accélération du rythme de promotion de l’enfance, et trois résolutions appelant à l’amélioration du sort des enfants dans le monde islamique et à la protection de leurs droits.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires