PARTAGER
La presse française ou du moins certains de ses titres viennent d’apporter des révélations importantes dans le dossier médical de l’affaire de Saad Lamjarred, poursuivi pour un viol aggravé et actuellement en détention dans une prison près de Paris.
La plainte déposée contre lui au mois d’octobre dernier par celle qui prétend avoir été victime du viol par le chanteur dans sa chambre d’hôtel risque d’être annulée dans les prochains jours après que l’expertise médicale ait conclu à l’absence de toute trace ADN de Lamjarrad dans les parties sensibles de l’accusatrice, Laura Prioul, une française de 20 ans qui l’a accompagné de son propre gré à son hôtel après l’avoir rencontré dans une boîte de nuit lors d’une soirée.
Selon les journaux qui s’intéressent à cette affaire depuis ses débuts, ce rapport de l’expertise médicale devrait changer le cours de l’enquête et pousser le juge à lui accorder la liberté provisoire puisque son accusatrice n’est pas mineure et qu’elle n’a pas eu de contact physique avec le chanteur qui s’apprêterait à retrouver la liberté, du moins jusqu’à la fin du procès qui se tiendra en tout état de cause, toutes les charges retenues contre lui, ne seront pas annulées dans leur intégralité.

Commentaires