PARTAGER
Dans le cadre du projet de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Tanger et Casablanca, l’Office National des Chemins de Fer a annoncé le début des essais dynamiques du 1er train à grande vitesse.

Pour assurer le bon déroulement de ces essais, une organisation particulière est mise en œuvre par l’ONCF, mobilisant des experts dans le domaine ferroviaire ainsi que les autorités civiles, indique mardi un communiqué de l’Office.

Le train à grande vitesse a été équipé d’un laboratoire à bord, constitué d’instruments de mesure pour pouvoir effectuer les différents essais dynamiques qui seront opérés sur la ligne classique entre Tanger et Casablanca et qui s’étaleront sur plusieurs mois, rappelle la même source.

Ce train a été reçu le 29 juin dernier à Tanger, où il a subi une série d’essais statiques à l’atelier de maintenance des trains à grande vitesse. Inauguré en septembre 2015 à Tanger, par  le Roi Mohammed VI, accompagné du président de la République française, M. François Hollande, cet atelier a été doté des installations et outillages de pointe nécessaires aux différents niveaux de maintenance.

Commentaires