LHAYA: L’ ÉLU DE CASABLANCA QUI FAIT VACILLER LE GOUVERNEMENT

LHAYA: L’ ÉLU DE CASABLANCA QUI FAIT VACILLER LE GOUVERNEMENT

339
0
PARTAGER

Cet élu a récemment lancé un pavé dans la mare, créant un grand malaise au sein de la majorité gouvernementale, surtout entre ce parti, le PJD, et son allié au gouvernement, le RNI, dont le ministre de l’économie et des finances Mohammed Boussaid est issu, s’est vu accusé par l’élu casablancais d’avoir aidé une entreprise de BTP de son frère a remporté des marchés publics du temps où il était wali de Casablanca,avant de devenir le premier argentier du royaume.

Du coup, le parti de ce ministre s’est solidarisé avec l’accusé et a menacé de quitter l’actuel gouvernement, ce qui créerait sur le champs, une crise politique grave que le premier ministre ne veut en aucun cas faire les frais à son détriment. la réaction de ce dernier ne s’est pas faite attendre et le parti islamiste s’est désolidarisé de l’élu qui par ses déclarations a fait chaviré le bateau de la majorité et risque même de la faire éclater dans une conjoncture délicate.

Concerné par les accusations, l’actuel wali de Casablanca, Khalid Safir , s’est empressé de saisir la justice pour l’ouverture d’une enquête qui a conduit l’auteur des accusations à être auditionné par la justice devant laquelle il a non seulement confirmé ses dires, mais de plus lâché une autre bombe, en affirmant que 50% des élus de la ville favoriseraient des proches et des connaissances dans l’obtention des marchés lancés par le conseil de la commune.

Lhaya qui est à présent indésirable au sein du parti islamiste risque d’en être exclu et d’être sacrifié sur l’autel de la solidarité gouvernemental, mais lui n’en a cure et continue de promettre de tout dévoiler quel qu’en soit le prix à payer.

Le parti du ministre des finances, le RNI, déstabilisé par cette affaire, croit à un coup monté de la part d’une frange du parti islamiste pour se venger de la manière dont le chef du gouvernement a scellé et gère ses alliances au sein de la majorité gouvernementale.

La situation est on ne peut plus électrique, intenable même et risque de déborder à tout moment.

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires