PARTAGER

Après avoir adopté l’horaire d’été encore une fois cette année à la seule différence qu’elle a été accompagnée, pour la première fois, d’une mobilisation sur les réseaux sociaux demandant sa suppression, le gouvernement, par la voix du ministère de la fonction publique, qu’il sera procédé à partir du dimanche 5 juin prochain, veille supposée du début du ramadan, un retour à l’horaire normale avec la diminution d’une heure sur les montres et ce, jusqu’à la date du 10 juillet prochain , date à laquelle le pays reviendra de nouveau à l’heure d’été en rajoutant une heure une nouvelle fois. C’est cette gymnastique déstabilisante pour certains qui a poussé bon nombre d’entre eux à élever la voix et engager des actions pour que le pays renonce désormais à cette tradition qui a fortement perturbé les habitudes depuis que le mois de ramadan intervient durant l’été, chose qui pousse les citoyens à changer de rythme et d’horaire à plusieurs reprises dans un court laps de temps. Le débat ne fait que commencer et les avis resteront partagés, des intérêts économiques importants entrant en jeu dans le choix de cette horaire d’été et son alignement sur celui de  pays européens importants pour le royaume.

Commentaires