L’huile d’olive marocaine intéresse le marché chinois

L’huile d’olive marocaine intéresse le marché chinois

271
0
PARTAGER

« Il existe une opportunité invraisemblable pour l’huile d’olive marocain. Le marché chinois est un marché de niche où il faut être présent avant que les autres concurrents ne s’y installent « , a indiqué M. Raji dans une déclaration à la MAP, en marge de la 12ème édition du Salon international de l’agroalimentaire (SIAL), qui s’est achevé vendredi à Shanghai après trois jours d’activités.

Le professionnel a appelé les exportateurs marocains de l’huile d’olive à investir ce marché naissant  » le plus vite  » afin d’accompagner le développement de ce marché, qui est actuellement à 5.000 tonnes à l’import.

 » Ce chiffre devrait doubler d’ici 2012 et doubler tous les deux ou trois ans parce que les Chinois, consciencieux de leur santé, connaissent de plus en plus les virtus de l’huile d’olive et commencent à l’utiliser dans certains mets « , a relevé M. Raji.

 » Avec tous les investissements que nous sommes en train de faire dans notre pays, il faut absolument chercher des débouchés pour notre huile « , a-t-il indiqué, faisant savoir que les débouchés sont très limités aux Etats-Unis et en Europe, qui sont déjà pris par les concurrents traditionnels.

Ainsi, le marché chinois représente une bonne opportunité pour l’exportation de l’huile d’olive marocaine, qui dispose de toutes les chances d’être compétitive par rapport aux autres leaders internationaux, a affirmé M. Raji.

 » Les réseaux que nous avons développés en Chine en matière d’import, nous pouvons les utiliser pour l’export et lancer la marque Maroc en tant que producteur mondial de l’huile d’olive « , a-t-il indiqué, ajoutant que c’était la mission des hommes d’affaires marocains qui ont participé au SIAL-Shanghai.

 » Trois jours durant, on a essayé d’expliquer aux opérateurs chinois que les européens viennent au Maroc pour se ressourcer en olive afin de préparer des mélanges et venir vendre leurs labels ici, alors que dans ces labels, il y a 30, 40 ou 50 pc du Maroc « , a-t-il signalé.

Les professionnels de l’huile d’olive marocains veulent voler de leurs propres ailes et construire un label marocain par excellence, a affirmé M. Raji, ajoutant que tous les producteurs et les exportateurs marocains vont se réunir autour du projet Olive-Export.

 » Un projet dont on a aucun souci de réussite, notamment à Pékin, Shanghai et le sud de la Chine, les régions les plus consommateurs de l’huile d’olive « , a-t-il souligné.

A SIAL Shanghai, les opérateurs marocains ont établi des contacts qui vont contribuer à la réalisation des premières « réelles  » études de marché et de faisabilité, a-t-il noté, soulignant que le projet Olive-Export prévoit le lancement d’une marque ou deux marques avec le label Maroc d’ici la fin de l’année en cours.

 » Nous visons ce marché où la Royaume a vraiment sa place, mais il faut faire très vite « , a tenu à rappeler le businessman marocain, qui a expérimenté le marché chinois depuis des années.

SIAL Shanghai, qui s’est étendu sur 60.000 m2, a connu la participation de plus de 1.520 exposants représentant 80 régions et pays, dont le Maroc, et a accueilli plus de 35.000 visiteurs.

 

 

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires