Libye: les milices s’affrontent, le CNT nomme le chef d’état-major de la...

Libye: les milices s’affrontent, le CNT nomme le chef d’état-major de la nouvelle armée nationale

143
0
PARTAGER

Depuis des semaines, les Tripolitains qui se plaignaient de l’insécurité grandissante dans leur ville pouvaient pourtant aisément le constater : le nombre des check-points tenus par les ex-rebelles avaient nettement diminué dans la capitale. Comme si l’ultimatum du gouvernement pour un retrait des milices de Tripoli avant le 20 décembre 2011 avait été entendu. De nombreux ex-rebelles de Misrata sont d’ailleurs rentrés chez eux, à 300 km à l’est.

Mais ce nouvel incident, dont une telle ampleur n’avait pas été vue depuis longtemps, illustre encore la mainmise des milices sur la capitale ; et la concurrence qu’elles se font pour le contrôle du terrain, notamment des anciens bâtiments officiels. L’aéroport international de Tripoli, aux mains des rebelles de la ville de Zintan, en est l’illustration la plus frappante.

C’est pourtant dans ce contexte d’affrontements que le Conseil national de transition a enfin annoncé le nom du nouveau chef d’état-major des armées. Youssef al-Mankouch est un général à la retraite de l’armée de Kadhafi. Originaire de la ville de Misrata, il avait rejoint la rébellion en début d’année 2011. C’est donc à lui que revient cette tâche ardue : intégrer les ex-rebelles qui le souhaitent sous une seule et même bannière, celle d’une nouvelle armée nationale libyenne.

En novembre 2011, environ 150 officiers et sous-officiers avaient tenté de mettre le CNT devant le fait accompli en nommant le général Khalifa Haftar nouveau chef d’état-major. Mais cette nomination n’avait pas été officialisée par le Conseil national de transition.

rfi.fr___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires