PARTAGER
Le prédicateur salafiste et très célèbre à Tanger, Mohammed El Fizazi, accusé par une femme d’avoir eu une relation extra-conjugale avec elle qu’il nie toujours, a eu à répondre aux questions de la police judiciaire, l’affaire dépassant largement son cadre en raison de l’intérêt de l’opinion publique.
La jeune femme prétend que l’imam l’a demandée en mariage et qu’il l’a incitée à avoir des rapports sexuels avec elle, avant e l’abandonner à son sort. Lui prétend tout le contraire et affirme ne pas connaître son accusatrice en se cachant derrière son respect total pour ses deux épouses. Sauf que dans sa dernière réponse étayée par une vidéo les montrant ensemble à bord d’une voiture dans le centre thermal de Sidi Harazem, Hanane s’en tient à sa première version pour affirmer que leur relation a duré un certain temps avant qu’il ne disparaisse et coupe tout lien avec elle avant de nier leur relation de fond en comble, ce qu’il ne pourra pas faire longtemps pour sa défens en raison des preuves qui s’accumulent contre lui. Curieusement, ces deux épouses suivent l’affaire de très loin et ne semblent guère concernées par l’aventure de leur époux commun alos que lme ministère des affaires islamiques dont il dépend pour ses prêches du vendredi observe également un mutisme inquiétant dans cette affaire de mœurs et d’adultère.

Commentaires