PARTAGER
Un gros scandale vient d’éclabousser le gouvernement au moment où l’on s’y attendait le moins, c’est à dire à quelques semaines de la fin de son mandat, période en principe destinée à donner la meilleure image et le meilleur bilan possible.
L’opinion publique a découvert récemment que le pays recevait d’Italie ,contre d’importante sommes d’argent et sur la base d’un contrat entre les deux états, de quantités importantes de déchets industriels avec certains d’entre eux, dangereux pour la santé, dans le but de les incinérer et recycler dans une cimenterie de Safi, chose impossible à réaliser en Italie.
Ainsi et en pleine préparation d’une conférence mondiale sur l’environnement, la Cop 22, l’opinion publique, apprend scandalisé, que le pays, ne cachons pas les mots, sert de poubelle à d’autres états soucieux de se débarrasser de déchets hautement polluants en raison de sa législation, quitte à rendre malade toute une partie de sa population, non informée de ce marché. Un marché dans lequel le Maroc fait figure de dupe avec l’image peu glorieuse de ses décideurs qui bradent les installations et mettent en danger leurs concitoyens à qui, ils demanderont de payer pour être soignés dans des hôpitaux publics.

Commentaires