PARTAGER
La malédiction continue de s’abattre sur l’équipe nationale de football à une semaine de son entrée en lice pour la CAN 2017.
Le dernier joueur à dire adieu à cette compétition n’est autre que l’attaquant Soufiane Boufal, sur lequel reposait de grands espoirs de franchir le premier tour avec son talent de buteur qu’il tenait tant à démontrer lors des matchs au Gabon.
L’infirmerie a vu passer avant lui d’autres joueurs qui manqueront à l’appel et au devoir national pour représenter dignement le Maroc et qui faisaient partie de l’épine dorsale de l’équipe à l’image des Younes Belhanda, Nordine Amrabt et un Mehdi Benatia qui ne dispose pas de tous ses moyens pour se frotter aux cadors africains. Une rechute serait signe de catastrophe pour toute l’équipe et le staff.
Malgré ce coup du sort, le sélectionneur Hervé Renard continue à crier à qui veut l’entendre; que ses hommes réaliseront ce qui est attendu d’eux, à savoir passer le premier tour et aller aux quarts de finale.
Il est bien le seul à garder un optimisme de bon aloi car chez les joueurs, le doute s’est bien installé depuis longtemps.
Le déclic salvateur pour cette édition de la CAN 2017 ne risque pas d’être au rendez-vous tout comme les supporteurs.

Commentaires