L’initiative d’autonomie dans les provinces du sud est un choix juste (rencontre)

L’initiative d’autonomie dans les provinces du sud est un choix juste (rencontre)

233
0
PARTAGER

M. Lamghari, qui s’exprimait à l’ouverture d’une rencontre nationale de deux jours sur le Sahara marocain et les questions d’actualité, a ajouté que quelles que soient les évolutions positives que connaît la cause nationale, accompagner ces changements et relever les défis y inhérents, demeurent tributaires de l’activation des axes de la stratégie lancée par SM le Roi Mohammed VI, dont la mise en Âœuvre de la régionalisation avancée et la restructuration du CORCAS.

Il a également loué le discours royal historique du 9 mars dernier dans lequel le Souverain a lancé une révision constitutionnelle.

M. Lamghari a fait savoir aussi que la Coordination nationale des Marocains du monde pour la défense de l’intégrité nationale œuvre en partenariat avec l’Université Hassan I pour le développement de méthodes efficientes afin de défendre l’intégrité territoriale du Royaume, notamment l’unification du discours sur la base du respect inébranlable et l’attachement aux fondamentaux.

Le président de l’Université Hassan I de Settat, M. Ahmed Najem Eddine a noté que le projet d’autonomie dans les provinces du sud, proposé par le Maroc, puise sa force de sa référence à de nombreuses expérience pilotes dans ce domaine, relevant que cette initiative sage permettra aux habitants de ces provinces de gérer leurs propres affaires locales, dans le cadre du respect de leurs spécificités culturelles, historiques et sociales.

Cette initiative émane également d’une démarche audacieuse inédite du Maroc à travers laquelle le Royaume a consenti de grands efforts en vue de trouver une solution à ce conflit monté de toutes pièces par les ennemis de l’intégrité territoriale, relevant que ce conflit qui a duré longtemps, constitue un frein au développement de la région du Maghreb.

M. Najem Eddine a également rappelé que ce projet intervient en réponse à l’appel de la communauté internationale quant à la nécessité de trouver une solution politique négociée à la question du Sahara marocain, émettant le vÂœu de voir les autres parties au conflit adhérer à cette initiative louable compte tenue de sa justesse et de sa crédibilité.

M. Riad Fakhri de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Settat a souligné, quant à lui, que cette rencontre sera axée sur la question du Sahara marocain, en particulier ses aspects politique, social, économique et médiatique.

Organisée par la Coordination nationale des Marocains du monde pour la défense de l’intégrité nationale en partenariat avec la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de l’Université Hassan I, cette rencontre connaît la participation de professeurs universitaires et de chercheurs, ainsi que d’acteurs de la société civile originaires notamment des provinces du sud du Royaume.

Cette rencontre a pour objectif l’activation du rôle de la diplomatie populaire ayant fait preuve d’efficience dans la gestion de la chose locale à travers le monde.

Les débats porteront sur les différents aspects politique, social, économique, médiatique et des droits de l’Homme que suscite la question du Sahara marocain.

« La politique au Sahara: quel avenir? », « la tribalité et l’élite au Sahara: quels fondements sociologiques? » et « le traitement médiatique de la question du Sahara » sont quelques thèmes qui figurent à l’ordre du jour de cette réunion.

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires